webeo

Pourquoi parrainer

Comment parrainer

Je parraine

Avec qui se former

Blog

Contactez-nous

Accueil

Pourquoi parrainer

Comment parrainer

Je parraine

Avec qui se former

Blog

Contactez-nous

Retour au blog

Article 2 - La différence entre le bouche à oreille et le parrainage

Cet article vous permettra d'en apprendre plus sur le bouche à oreille et le parrainage.

Le bouche à oreille et le parrainage : deux techniques a priori identiques pour accroître son activité mais il vaut mieux savoir sur laquelle se reposer pour bâtir une stratégie efficace.


Bouche à oreille et parrainage


Le bouche à oreille est un mode de transmission orale entre deux personnes, portant souvent sur une opinion. Il est en lui-même un puissant levier pour amener de nouveaux clients à une entreprise, si tant est que le produit ou service est bon, car le bouche à oreille, s'il peut faire une réputation, peut aussi la défaire.

Le bouche à oreille peut donc être générateur de chiffre d'affaires gratuitement, c'est une publicité naturelle, bénéfique, sans effort particulier. La contrepartie est qu'il échappe totalement à l'entreprise : ce sont en effet les clients qui choisissent le message, qui oeuvrent de leur côté pour le développement de l'activité.

Bien qu'il ne peut être contrôlé, on peut néanmoins l'inciter.


Le parrainage, lui, est un moyen d'améliorer ses ventes en récompensant ceux qui ont fait du bouche à oreille. Ces personnes deviennent alors des ambassadrices de la marque, parties prenantes dans le succès de cette dernière. Il s'agit d'une solution efficace pour inciter les clients satisfaits à promouvoir l'entreprise/le produit/le service, tout en les fidélisant.


La fidélisation est un objectif commun du bouche à oreille et du parrainage.

Un client se fidélise grâce au lien affectif que l'entreprise ou la marque aura créé avec lui, en plus des qualités produits et du parcours d'achat qui doivent continuer à lui plaire.

Dans la mesure où un client fidèle rapporte plus à une entreprise qu'un client unique, il est fortement conseillé de miser soit sur le bouche à oreille soit sur le parrainage.


3 astuces pour maximiser le bouche à oreille


  • Faites participer plus vos clients en leur demandant leur avis par exemple, sur un système de notation à travers une plateforme ou un questionnaire. En leur donnant un rôle dans le processus d'innovation, ils se sentiront valorisés et donc incités à parler de vous autour d'eux. 


  • Utilisez les réseaux sociaux. Ces derniers ont un impact considérable sur la notoriété de marque, ils servent à diffuser plus largement un message et à vous rapprocher de vos clients. L'engagement client sera à la hausse du fait de votre présence numérique.


  • Soignez vos clients. En améliorant la satisfaction de votre clientèle, en répondant à leurs questions, en leur assurant un service irréprochable ou en vous montrant réactif en cas de pépin, vous donnerez l'image d'un professionnel qui fait des efforts. Cela va dans le sens d'une entente pérenne entre vos clients et votre entreprise.


Quelle forme de parrainage ?


Si vous choisissez le parrainage, convenez d'entrée de jeu qui parrainera : l'ensemble de votre clientèle, vos meilleurs clients, vos anciens clients.

Si vous retenez l'ensemble de la clientèle, vous pourrez communiquer plus simplement et rapidement à l'ensemble de votre base de données.

Si vous choisissez de segmenter, l'opération prendra plus de temps.


Dans un parrainage, il est question d'avantages réciproques. Offrez une récompense à la fois au parrain et au filleul. Cette récompense est généralement identique. Naturellement, elle se doit d'être attirante et cohérente avec votre offre.

Une bonne récompense peut être par exemple une remise (en pourcentage si le montant n'est pas élevé, en euros si le montant est élevé), un cumul de points pour une future offre, une carte cadeau d'une certaine valeur (il suffira de passer un contrat avec une société spécialisée dans ce domaine) ou une commission.

Si vous optez pour un avantage financier, soyez vigilant : la rémunération doit être occasionnelle, modique, et le parrain ne doit pas recevoir de consignes de votre part ou d'objectifs, autrement il pourrait être qualifié comme un employé. Au-delà de 1 200 € TTC par an, le participant devra les déclarer sur sa déclaration fiscale de l'année suivante.

Gardez à l'esprit que la récompense doit être adaptée à vos clients, ce qui demande donc de bien les connaître, et ne doit pas ruiner la rentabilité de votre offre.

Dans la foulée, précisez les conditions d'attribution : quand la récompense sera-t-elle entre les mains du parrain et du filleul.


Fixez la durée de votre programme de parrainage, c'est-à-dire une date de fin, si vous souhaitez l'ancrer dans le temps, ce qui peut être un bon moyen pour booster les ventes sur une période donnée.


Quant à la forme, privilégiez l'envoi papier si vous êtes un commerçant ou un artisan (son désavantage est son coût et le fait que sa distribution soit chronophage), le digital si vous avez une boutique en ligne.

Bien conçue, votre offre doit au minimum attirer l'attention de votre cible.

Partager sur Linkedin
Partager sur Twitter
Partager sur Facebook

Vous êtes intéressé(e) par le parrainage

mais vous avez encore quelques questions ? Contactez-nous !

Vous pouvez appeler le 0800 948 238 (numéro gratuit) pour que nous répondions à votre demande ou nous envoyer un formulaire.

Contactez-nous

Copyright @ 2019 MonCompteFormationCPF

[[wwLink={"linkPage":95436}|text=Mentions légales]]

[[wwLink={"linkExt":"http://1parrainage.com/"}|text=1parrainage.com]]

[[wwLink={"linkExt":"http://mcfcpf.over-blog.com/"}|text=over-blog.com]]

Rejoignez-nous !

Copyright @ 2019 MonCompteFormationCPF

[[wwLink={"linkPage":95436}|text=Mentions légales]]

[[wwLink={"linkExt":"http://1parrainage.com/"}|text=1parrainage.com]]

[[wwLink={"linkExt":"http://mcfcpf.over-blog.com/"}|text=over-blog.com]]

Rejoignez-nous !